Et si vous envisagiez d’embaucher un candidat sans expérience ? La jeunesse de ce postulant, sa personnalité, son potentiel… sont autant d’atouts qu’il pourrait mobiliser et mettre au service de votre entreprise.

L’atout de la jeunesse

Face à vous, un candidat jeune, plein d’énergie avec une envie d’apprendre et de bien faire tente de vous séduire. Son atout majeur : ne pas être formaté à une culture d’entreprise, à des procédures et des méthodes. C’est donc le candidat idéal pour devenir un bon élément de l’entreprise, car il n’a aucun a priori.
Si c’est un jeune diplômé, interrogez-le sur les techniques, les outils et la technologie en lien avec son futur métier. Ses connaissances sont « toutes fraîches » et prêtes à être utilisées, voire transmises aux collaborateurs les plus âgés de votre équipe.
De plus, il pourrait vous surprendre avec des idées qui n’ont pas encore été testées, puisqu’elles n’ont pas encore été confrontées aux dures réalités (techniques, économiques…) qui les tuent dans l’œuf trop souvent. Il va de soi que sa motivation est souvent forte.

Miser sur la personnalité

Un jeune sans expérience peut néanmoins avoir effectué plusieurs stages en entreprise et/ou avoir mené plusieurs missions dans le cadre d’un engagement associatif ou sportif. Interrogez-le sur son parcours de vie, sur son cursus scolaire, sur ce qu’il en retient, en rapport avec les compétences qu’il va devoir démontrer à son poste.
Même s’il lui manque quelques compétences purement techniques, vous devez évaluer en premier lieu son profil psychologique. Assurez-vous que ce dernier est en adéquation avec le poste que vous souhaitez lui confier. Tentez d’appréhender sa capacité d’adaptation et surtout son habilité à apprendre les compétences techniques qui lui manquent.

Profiter de la gratitude d’un jeune sans expérience

Jamais ce jeune sans expérience à qui vous faites signer un premier contrat de travail n’oubliera celui qui lui a donné sa chance. Conscient de cette chance et de ses lacunes, il acceptera plus volontiers de commencer sa carrière tout en bas de l’échelle qu’une personne dotée de plusieurs expériences dans le même domaine. En outre, ses prétentions salariales seront moins élevées qu’un candidat avec un parcours professionnel à valoriser.
Ce jeune aura sans doute à cœur de vous démontrer que vous avez fait le bon choix et sera peut-être même le plus motivé à gravir les échelons de l’entreprise. Si vous détectez dès l’entretien une bonne capacité d’intégration dans l’équipe, un partage de vos valeurs ou de bonnes tendances au leadership, confier un emploi à un jeune sans expérience peut s’avérer une très bonne surprise.

Détecter le potentiel

La dure tâche du recruteur face à un candidat sans expérience est d’évaluer son potentiel, essentiellement sur des critères humains. La personne en face de vous saura-t-elle être rapide, si c’est la rapidité que vous visez, ou saura-t-elle se donner le temps de la réflexion, si c’est la réflexion que vous visez ?
Demandez-lui de décrire le poste pour lequel elle postule et de se décrire à ce poste. Si ses explications sont en phase avec vos propres valeurs et qu’elle parle déjà avec le langage de l’entreprise, vous avez peut-être devant vous un candidat à qui donner sa chance.