Aujourd’hui, avoir un CV parfait ne suffit pas. Vous n’y échapperez pas : pour départager les candidats, le recruteur vous questionnera sur vos aspirations. Avant même de postuler, mieux vaut donc s’interroger sur ses motivations pour un poste. Quelques pistes pour vous aider à y voir plus clair.

Continuer à faire ce que je fais

Vous aimez ce que vous faites ? Tant mieux. Surtout si vous avez postulé à un job similaire à celui que vous avez occupé. Si vos motivations pour le poste s’inscrivent dans la continuité – ce qui vous a fait devenir comptable, danseuse du ventre ou architecte -, c’est bien le signe que vous aimez ce que vous faites. Logique, cette réponse est également rassurante pour un employeur. À vous de mettre en avant votre expérience : elle fera la différence avec les autres candidats.

Se lancer un défi

Vous cherchez un poste plus élevé, avec des responsabilités élargies ? C’est une aspiration naturelle, parfaitement compréhensible et valorisable pour un employeur. L’objectif est alors de souligner, dans la lettre de motivation, ce qui, dans votre parcours, parmi vos réalisations professionnelles et les compétences que vous avez acquises, vous permet d’envisager de passer à l’échelon supérieur. Par ailleurs, si le recruteur vous interroge sur vos motivations pour le poste pendant l’entretien, ne passez pas trop de temps à lui expliquer que vous visez plus haut : en sélectionnant votre CV, il l’a déjà saisi.

J’aime ma boîte

Il n’y a pas de honte à avoir : on peut aimer une entreprise. Mieux, cela peut même faire partie de vos motivations pour un poste. Attention, évoquer « des conditions de travail sympas », « l’ambiance conviviale » ou l’« image cool » qui, certes, vous attirent, ne suffira pas à convaincre. Pour étoffer votre discours face au recruteur, il faudra enquêter sur l’entreprise où vous candidatez : ses chiffres, son organigramme, ses actus, ses concurrents… À vous de montrer, pour faire la différence, que vous avez un réel intérêt pour l’entreprise.

Partir à l’aventure

Vous aimez les start-up ? Parmi les motivations pour un poste, celle qui consiste à vouloir intégrer une petite équipe, qui part de rien, pour construire avec elle, est tout à fait recevable. Pour faire valoir votre goût de l’aventure, surtout si cela fait 10 ans que vous occupez le même poste dans une grande entreprise, il faudra néanmoins avancer quelques arguments. Lesquels ? Outre vos compétences et votre expérience, parlez de vos qualités d’adaptation, de votre polyvalence et… de votre aversion pour les horaires fixes.

Les réponses à éviter

À la question « Quelles sont mes motivations pour le poste ? », certaines réponses sont à proscrire. La première : l’argent. Non, préciser au recruteur que le poste vous attire parce qu’il est bien ou mieux payé ne dénote pas une franche motivation. De la même façon, évitez les réponses du type : « Il faut bien vivre », « c’est Pôle emploi qui m’envoie », ou autres joyeusetés. Et si vous ne voyez pas d’autre réponse, c’est que vous n’êtes pas fait pour le poste.