Que l’on sollicite un emploi, une évolution ou une augmentation, ou que l’on cherche à nouer des partenariats, il faut savoir se vendre. C’est ce que propose le personal branding. Explications.

Personal branding : savoir se vendre

Nous pourrions traduire « personal branding » par « image de marque », « brand » signifiant « marque » en anglais. Il s’agit de se considérer comme une marque, au même titre qu’Adidas ou Asus, une marque avec une identité forte, des valeurs et des savoir-faire. Et cette marque, il faut la faire connaître, la développer, en être fier et savoir la faire accepter.
Pour répondre à un appel d’offres, à une offre d’emploi, à une proposition de partenariat, il faut oser. Ce qui nous empêche d’oser, souvent, c’est une sorte de fébrilité liée à nos peurs, celles d’échouer, de ne pas être à la hauteur, de ne pas être la bonne personne. Le personal branding a pour objectif de nous aider à savoir à quelle hauteur nous nous trouvons.
Ainsi, la peur s’envole et nous osons ; et comme nous visons juste, nous atteignons notre cible. Cette réussite vient nourrir notre « marque » qui prend alors plus d’ampleur. C’est un cercle vertueux.

Concrètement, le personal branding

L’objectif numéro 1 du personal branding est de nous aider à améliorer notre communication personnelle, la manière dont nous parlons de nous, de nos connaissances, de nos compétences, mais aussi de nos désirs et de nos projets. Cette communication repose sur trois piliers : l’oral, bien sûr, l’écrit également, et le numérique, immanquablement.
Pour défendre un projet qui nous tient à cœur en réunion, pour rédiger une lettre de motivation pour l’emploi de nos rêves ou pour faire connaître sur internet les nouveaux services que l’on propose, il faut trouver les bons mots, les bonnes formules positives et percutantes qui feront toute la différence. Pour ce faire, des coachings en groupe ou en individuel sont mis en place, ainsi que des ateliers, des formations, des rencontres…

Les étapes du personal branding

La première chose qu’un coach en personal branding nous aide à faire, c’est identifier notre « marque » : en quoi nous sommes différents, uniques. Qu’est-ce qui fait que » nous sommes nous ». Quelle est notre valeur ajoutée. Quels sont nos atouts, nos points forts et en quoi ils peuvent servir notre intention. C’est l’étape « se connaître » .
À partir de ces éléments identifiés, nous allons nous interroger sur la cible : notre envie, notre besoin, notre projet ? Cela, afin de mettre en place une stratégie de communication personnelle et personnalisée. C’est l’étape « se faire connaître ». Puis vient le moment de se confronter à la réalité, c’est le moment des ajustements, et le personal branding nous aide à ce moment-là à développer une stratégie constante qui nous ressemble (et ne ressemble qu’à nous), qui corresponde à notre « image de marque ». C’est l’étape « se faire reconnaître ».

Bander l’arc et atteindre la cible

Plutôt que s’enliser dans une situation qui ne nous convient pas, faute de savoir exprimer ses attentes et ses besoins, il arrive un moment où il convient de se retirer afin de réfléchir sur ce qu’on vaut vraiment et ce qu’on veut vraiment.
Prendre du recul pour avoir une vision claire de soi-même afin de savoir la défendre, construire l’argumentaire auquel notre interlocuteur ne saura résister, c’est ce à quoi nous aide le personal branding.