Vous avez votre diplôme en poche, félicitations ! Reste à trouver le premier emploi pour mettre en pratique toutes vos connaissances théoriques. Découvrez quelques conseils avant de vous lancer dans la quête du job de vos rêves.

Découvrir le monde du travail

Essai transformé, vos études ont abouti à un diplôme d’ingénieur, un BTS, un master ou une licence… Reste que la réalité du monde du travail ne ressemble pas toujours à ce que vous imaginiez lorsque vous étiez encore sur les bancs de la fac ou de l’école. La bonne nouvelle : selon l’APEC (association pour l’emploi des cadres), 9 jeunes diplômés sur 10 trouvent un emploi dans l’année qui suit la fin de leurs études.
L’autre élément positif à prendre en considération est que 5 sur 9 occupent toujours leur premier emploi un an plus tard, d’où l’intérêt de ne pas se tromper de porte. Misez dans un premier temps sur les entreprises pour lesquelles vous avez réellement envie de travailler lorsque vous commencez à postuler. Au moment de votre recherche d’emploi, profitez-en pour vous renseigner sur le monde du travail.
Questionnez les étudiants qui ont suivi le même parcours que vous et sont désormais en poste : comment vivent-ils leur embauche ? Comment se sont déroulés leurs premiers jours ? Quels aspects les ont surpris dans le quotidien au travail ?…

Faire les bons choix

Signer un premier contrat de travail peut donner une orientation à une carrière professionnelle qu’il sera, par la suite, difficile de modifier. Posez-vous alors quelques questions essentielles avant de vous lancer. Souhaitez-vous exercer en France ou à l’étranger ? Préféreriez-vous travailler en province ou dans la capitale, en ville ou en campagne, à temps plein ou à temps partiel, pour un grand groupe ou une petite structure ?
Plus vous connaîtrez vos envies et vos motivations, plus il vous sera facile de convaincre un recruteur. Et si 97 % des jeunes diplômés optent pour le salariat, peut-être que vous faites partie des 3 % qui veulent se lancer directement dans l’entrepreneuriat, l’avez-vous envisagé ?

Mettre toutes les chances de son côté

Rien de tel que d’être parfaitement informé sur le marché du travail pour saisir les opportunités. À noter qu’en moyenne, un jeune diplômé signe son premier contrat après 2,5 mois de recherche active. Pour améliorer cette statistique, il convient de cibler les secteurs qui recrutent (les jeunes trouvent un emploi dans les services à 60 %, dans l’industrie à 20 % et seulement 6 % dans le bâtiment) et d’appréhender la santé des entreprises.
Quant à la taille des entreprises à viser en priorité, il peut être utile de garder à l’esprit que 35 % des contrats de jeunes diplômés sont signés dans les PME, 10 % dans les TPE.
De manière générale, il faut, bien sûr, rester à l’affût de toute évolution dans le secteur visé et être ouvert à des opportunités qu’on n’aurait pas forcément envisagées au premier abord (partir en province, aider un ami à monter sa boîte…)

Réussir son entretien d’embauche

Vous trouverez pléthore de conseils sur la façon de réussir au mieux votre entretien d’embauche : fiches pratiques, bouquins, sites internet… Et tout dépend du pays, du recruteur, du secteur d’activité… dans tous les cas, n’oubliez pas de vous mettre dans les meilleures dispositions le jour J. Quand c’est possible, repérer à l’avance le trajet permet d’être plus serein et de s’assurer d’être à l’heure au rendez-vous.
Idéalement, être en avance permet de ressentir un peu de l’ambiance de l’entreprise, de lire quelques documents internes, voire de discuter avec les personnes présentes pour les moins timides. Se préparer, c’est aussi s’être renseigné au mieux sur l’entreprise (ses clients, ses valeurs…) et connaître les réponses aux questions fréquemment posées (Parlez-moi de vous ? Quels sont vos atouts ? Détaillez-moi votre parcours, …).
Le meilleur moyen de décrocher un poste est d’être capable de se projeter : comment allez-vous utiliser vos points forts pour mener à bien vos futures missions ?