La loi du 8 août 2016 a institué le Compte Personnel de Formation, ou CPF, pour permettre à l’ensemble des salariés du privé de bénéficier d’heures de formation tout au long de leur vie professionnelle.

Le compte personnel de formation : qui y a droit ?

Le CPF permet à chaque salarié du secteur privé d’engranger chaque année un crédit d’heures de formation. Pour un salarié à temps plein, il s’agit de 24 heures par an dans la limite de 120 heures, puis, ensuite, de 12 heures par an jusqu’à atteindre le plafond maximal de 150 heures. Les heures des salariés à temps partiel sont comptées au prorata de leur temps d’activité.
Des accords de branche peuvent aussi ajouter un crédit d’heures, mais le plafond de 150 heures reste le maximum. A noter que ces heures peuvent être cumulées avec celles acquises grâce au DIF, qui a pris fin en décembre 2014. En pratique, chaque salarié peut utiliser son crédit d’heures CPF pour se former, selon ses souhaits et les conserver en cas de perte de son emploi.

Comment avoir droit à une formation professionnelle ?

La première étape est de créer un compte sur le portail moncompteformation.gouv.fr : il suffit de renseigner ses nom et prénom et son numéro de sécurité sociale pour l’activer. Les heures de DIF non utilisées sont à mentionner dès l’ouverture. Les choses sont ensuite très simples : vous choisissez vote formation parmi celles qui sont agréées, vous remplissez un dossier de demande en ligne, vous attendez un retour concernant votre demande.
L’organisation peut être différente selon votre statut : l’instance de traitement du dossier n’est pas la même selon que vous êtes demandeur d’emploi ou salarié. Si vous préparez votre projet de formation avec votre employeur, c’est auprès de lui que vous déposez votre demande de formation et il doit vous répondre sous 30 jours. Sans réponse passé ce délai, la demande est considérée comme acceptée. C’est encore lui qui se charge de contresigner et de transmettre le dossier. Si vous êtes au chômage, c’est votre conseiller Pôle Emploi qui est votre interlocuteur privilégié. Et si vous menez votre projet seul, vous faites toutes les démarches.
Un dernier détail : vous vous formez généralement sur votre temps libre, sauf si vous construisez votre projet avec votre employeur : dans ce cas, votre formation est comptée comme temps de travail, et vous êtes toujours rémunéré.

Les formations éligibles au compte personnel de formation

Seules les formations agréées sont éligibles au CPF : la liste est disponible lorsque vous vous inscrivez sur le portail, régulièrement mise à jour. Elle est organisée en fonction des zones géographiques et des secteurs qui recrutent dans ces zones. Ainsi, vous choisissez une formation qui est, en principe, adaptée aux besoins de main-d’œuvre dans la région où vous habitez.
Ces formations permettent le plus souvent d’obtenir une qualification (comme un diplôme ou une habilitation) mais pas seulement. Depuis mars 2017, les heures du CPF peuvent aussi être utilisées pour financer l’obtention du permis B (code et conduite), si celui-ci amène un vrai plus dans votre projet professionnel – et à condition que vous n’ayez pas déjà vu votre permis suspendu ou annulé.
Elles peuvent aussi permettre de valider les acquis de l’expérience, ou encore d’acquérir et de valider le certificat CléA, qui garantit un ensemble de savoir-faire et de savoir-être de base pour la vie professionnelle (maîtrise suffisante du français, par exemple).