Passionné par le sport, vous pratiquez régulièrement ? Pourquoi ne pas en faire votre métier ? L’activité sportive attire de plus en plus, et les besoins en personnel dans le secteur, sur des emplois de coach sportif notamment, ne cessent d’augmenter. Nos conseils pour ceux qui voudraient se lancer.

1. Trouver basket à son pied : quel métier ?

Les emplois sportifs couvrent une large palette de métiers, surtout dans l’animation sportive. Avant de vous lancer, interrogez-vous sur vos ambitions. Vous êtes spécialiste d’une discipline et vous voulez transmettre votre passion ?
Un poste de moniteur spécialisé, en équitation ou en ski par exemple, est plutôt recommandé. Si vous préférez accompagner la pratique physique, les emplois de coach sportif, d’entraîneur et d’éducateur, en club ou en libéral, sont plus indiqués. Pour ceux qui souhaitent faire une carrière longue, un poste de professeur d’éducation physique (EPS) conviendra mieux.

2. Pour être au taquet, mieux vaut se former

Faire du sport, c’est bien. En faire faire, c’est une autre histoire. Enseigner un sport ou motiver quelqu’un pour qu’il atteigne son objectif nécessite de vraies compétences professionnelles. Elles s’obtiennent par une formation adéquate : en haut de la pyramide, c’est la formation universitaire en Staps (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives), licence ou master, qui forme aux différents emplois sportifs.
Sinon, les formations du ministère des Sports, telles que les BPJEPS (Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) ou BPJEPS AG2F (Activités gymniques de la forme et de la force), sont recommandées pour les emplois de coach sportif.

3. Les qualités humaines, tu auras…

Avoir la formation adaptée – et de bonnes notions d’anatomie – ne suffira pas à faire de vous le meilleur candidat pour les emplois sportifs. Pour accompagner ses clients, il faudra être à l’écoute de leurs envies et leurs besoins, les conseiller en leur fixant des objectifs réalisables, être capable de soutenir leur motivation à long terme…
Par ailleurs, en particulier pour les emplois de coach sportif, une bonne dose de rigueur personnelle est requise. Entraîner est exigeant physiquement : mieux vaut avoir une bonne hygiène de vie, continuer à s’exercer, et s’informer sur les nouvelles techniques pour rester au top.

4. Penser rapidement à sa reconversion

Nous l’avons dit, entraîner demande beaucoup d’énergie. Les emplois sportifs, souvent durs pour le corps, ne sont pas des emplois qui durent toute la vie. Sauf pour ceux qui ont réussi le concours de professeurs d’EPS, il s’agira, pour rester serein et ne pas s’épuiser, de songer dès le départ à une solution de reconversion.
Heureusement pour les passionnés de sport, le secteur offre, pour peu qu’on s’y prépare, de nombreux débouchés : de la direction de centres sportifs en passant par la vente d’équipements de sport, l’événementiel ou le développement sportif dans les clubs, les pistes sont nombreuses.