électricien

Fiche métier : Electricien

Ses missions

L’électricien du bâtiment met en place, perfectionne et/ou répare les réseaux électriques d’une construction, qu’il s’agisse d’un bâtiment neuf ou d’une rénovation, d’une commande émanant d’un particulier ou d’une entreprise. 

Il garantit en outre que l’ensemble des appareils fonctionnant grâce à l’énergie électrique soient connectés aux réseaux de manière fiable et sûre. 

Dans le cadre d’un chantier de construction, il doit au préalable étudier la structure architecturale de l’ouvrage, afin de déterminer le passage optimal et sécurisé des câbles d’alimentation, l’emplacement idéal des accessoires (prises, interrupteurs, domotique…) ainsi que le positionnement des compteurs électriques. 

Après avoir formalisé son projet et synchronisé son intervention avec celles des autres corps de métiers prenant part au chantier, il procède à l’installation opérationnelle.

Après quelques années d’expérience, l’électricien peut envisager de devenir chef d’équipe, ou choisir de se spécialiser dans un domaine d’activité précis, pour intervenir en tant que superviseur de projets.

Qualités requises

– être méthodique

– savoir prendre de la hauteur : l’électricien doit avoir une vision globale du projet

– être créatif et rigoureux : les plans de distribution et de connexion sont souvent à l’initiative de l’électricien

– avoir des connaissances fines en mathématiques, en physique et en matière de lois de l’électricité

– être prudent : des procédures de sécurité sont strictement applicables dans ce métier

– être ponctuel : respect des échéances et des délais

– être polyvalent : de bonnes notions de bricolage sont nécessaires

– être autonome : l’électricien travaille seul

– avoir l’esprit d’équipe : les travaux de l’électricien s’intègrent souvent dans un projet faisant intervenir plusieurs corps de métiers

– être en bonne condition physique : les positions de travail peuvent être inconfortables

– supporter l’éloignement avec son domicile : des missions peuvent réclamer des déplacements sur plusieurs jours

– accepter de travailler le soir et les week-end dans certains cas.

Salaire brut et taux horaire brut

En début de carrière, un.e électricien.ne gagne en moyenne 20 000 € bruts annuels, salaire qui peut grimper jusqu’à  27 000 € bruts annuels au bout de 10 ans d’expérience.

A son compte, un.e électricien.ne en fin de carrière peut espérer gagner jusqu’à 4000 euros bruts par mois, soit 48 000 euros sur 12 mois.

En moyenne, en France, un.e électricien.ne gagne 16,26€ euros bruts par heure.

Accès au métier

Un BAC professionnel, voire un niveau BAC+2, sont de plus en plus souvent requis pour accéder à la profession d’électricien, même s’il est toujours possible de le devenir en 2 ans après la troisième.  

En effet, selon son domaine d’activité (domotique, électrotechnique, automatisme, …), sa position hiérarchique (encadrement d’équipe) et la puissance des réseaux que l’électricien aura à gérer, les niveaux d’habilitation et de qualification demandés divergent.

Dans tous les cas de figure, une habilitation aux risques d’origine électrique est obligatoire et l’obtention d’un Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité (CACES) peut être souhaitée.

Niveau CAP ou équivalent

– CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques

– CAP electrotechnique, installations et équipements électriques

– BEP électrotechnique, énergie équipements communicants

– Brevet professionnel Electricien

Niveau BAC ou équivalent

– Bac professionnel électricien (anciennement : équipements et installations électriques)

– Bac professionnel MELEC – métiers de l’électricité et de ses environnements connectés (anciennement : Bac pro Eleec),

– BTM installateur en équipements électriques, 

– MC technicien en énergies renouvelables, option énergie électrique ou option énergie thermique, 

– BTS FED – fluides énergies domotique,

– BTS électrotechnique.

Insertion sur le marché

Selon une étude de Pôle Emploi sur les besoins en main d’oeuvre en 2019, le métier d’électricien du bâtiment se classe 6e au rang des métiers de la construction qui recrutent en France.

Par ailleurs, selon l’INSEE, le métier d’électricien du bâtiment représentait environ 91 300 salariés en France.

Toujours selon l’INSEE, il est à noter que la féminisation de la profession reste un défi : seul 1 % des salarié.e.s exerçant ce métier seraient des femmes. 

Enfin, plus de 50% des électriciens exercent dans des PME de moins de 20 salariés.

Insertion sur le marché

11 480 projets de recrutements annuels pour des emplois d’électriciens du bâtiment ont été recensés en 2019.

Le métier d’électricien ne manque donc pas de débouchés, qu’il soit exercé sous un statut salarial ou en qualité d’indépendant.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Auteur

Ces articles peuvent également vous intéresser

Test de personnalité, un outil précieux de recrutement

A l’occasion de votre recherche d’emploi, il est tout à fait possible que des recruteurs vous demandent de vous soumettre à des tests de personnalité, pour cerner vos principaux traits de caractère et déterminer si votre profil convient. Ces évaluations comportent bien des avantages.

Lire plus »