Copy of Untitled Design

Comment trouver les meilleurs ouvriers du bâtiment ?

On estime que près de 80% des entreprises du BTP rencontrent des difficultés à l’embauche. En 2018, les TPE et PME de la construction recherchaient 141 888 ouvriers qualifiés. Dans ce contexte, trouver la perle rare devient un casse-tête pour les entreprises : bon nombre d’offres d’embauche dans le secteur du bâtiment ne trouvent pas preneurs. 

Une situation de pénurie de main d’oeuvre expliquée par : 

– une absence de candidats dans des métiers délaissés par les jeunes (couvreurs, peintres en bâtiment, monteurs, grutiers ou conducteurs d’engins de chantiers)

– un manque de personnel compétent pour des fonctions demandant une qualification spécifique (ex : construction écologique, à basse consommation…)

– une inadéquation entre la culture d’entreprise et les perspectives des candidats

Dès lors, comment trouver les meilleurs ouvriers du bâtiment ? Où peut-on les trouver ? Peut-on se faire aider et comment ? 

Conseil #1 : anticiper ses besoins en ouvriers du bâtiment

L’anticipation est la clé pour réussir à attirer les meilleurs ouvriers du BTP, surtout quand les candidats ne se bousculent pas. 

Pour contourner les obstacles du marché, il faut ainsi se poser les bonnes questions : 

– A-t-on vraiment besoin de recruter ? 

– Quelle est l’urgence de recrutement ? 

– A-t-on besoin d’un renfort ponctuel ou d’un poste permanent ?

– Dans quelles conditions recrute-on ? Création de poste, remplacement, départ à la retraite, démission…

– Est-on obligé de regarder vers l’externe ? Une mobilité en interne n’est-elle pas préférable ? 

– De quelles compétences/expériences/expertises a-t-on réellement besoin (attention à la surestimation) ?

– Quel sera le périmètre d’action du nouveau venu ? Ses missions ? 

– Quel salaire maximum est-on prêt à accorder ?

Il est alors plus simple de rédiger une annonce claire, concise et précise. Plus votre besoin est explicite, plus votre annonce est attractive. Et plus les ouvriers qualifiés ont envie de se positionner. 

Conseil #2 : trouver les arguments qui font mouche auprès des ouvriers du BTP

Savoir se démarquer de la concurrence auprès des candidats que l’on cible est un facteur clé de succès. 

Dans son annonce ou lors de l’entretien, certains leviers de recrutement sont à mettre en avant :  

– un salaire plus élevé que chez ses concurrents direct

– une meilleure politique d’avantages en nature

un meilleur accès à la formation

– un cadre de travail plus attirant

– des missions plus attractives

– une autonomie plus importante

– une culture d’entreprise plus engageante

– un contrat plus stable…

Conseil #3 : chercher les candidats du BTP au bon endroit

Pour trouver les ouvriers du BTP idéaux par soi-même, il faut savoir sélectionner le ou les canaux de recrutement les plus adaptés.

Internet : la mine d’or des entreprises du BTP ? 

Le web est un bon outil pour diffuser ses besoins et identifier les meilleurs profils, à condition d’avoir du temps.

Les sites d’emploi :

Les plus

– Diffusion large

– Bonne visibilité

– Diffusion gratuite ou à moindre coût

– Permet de travailler sa marque employeur

Les moins

– Démultiplication des profils

– Traitement des candidatures chronophage

– Sites généralement généralistes

– Aucun accompagnement

Les réseaux sociaux (LinkedIn, Viadéo, Facebook) :

Les plus

– Diffusion très large

– Bouche à oreille possible

– Gratuits

Les moins

– Généralistes

– Multiplication des profils

– Traitement fastidieux des candidatures

– Possible manque de visibilité (annonce noyée dans la masse)

 

Stagiaires, alternants ou apprentis : une option intéressante ? 

Pour certains postes du BTP ne demandant pas une technicité importante, ou pouvant faire l’objet d’un apprentissage “sur le tas”, on peut s’adresser aux écoles spécialisées.

Lycées publics et privés, centres de formations d’apprentis et écoles spécialisées dans la construction offrent tous la possibilité d’engager : 

– des stagiaires : pour des besoins ponctuels (surcroît d’activité, gros chantiers) et pour des missions peu techniques (en fonction de son niveau scolaire)

– des alternants ou des apprentis : pour former aux méthodes pratiques de l’entreprise un étudiant (en part-time entre école et entreprise), qui pourra être embauché à la fin de son cursus scolaire. L’entreprise bénéficie d’aides financières en contrepartie

Ce choix n’est en revanche pas pertinent si on a besoin immédiatement d’une main d’oeuvre opérationnelle. 

De plus, le bénéfice coût peut n’être qu’apparent. Le salarié chargé de leur formation en entreprise devra leur consacrer du temps, qu’il n’utilisera pas pour mener à bien ses tâches. Le manque à gagner est donc à calculer avec attention. 

Conseil #4 : être accompagné par des pro du recrutement dans le BTP

Appeler à la rescousse des professionnels du recrutement spécialisés dans le BTP peut alléger un processus coûteux, ardu et chronophage.

Les agences d’intérim

Si on recherche une solution de recrutement dans l’urgence et pour des missions temporaires, les agences d’intérim sont une option intéressante. Elles disposent en effet d’un réservoir de main d’oeuvre qualifiée et immédiatement opérationnelle.

Elles sont également utiles lorsque l’entreprise a besoin de flexibilité, en raison d’une visibilité économique limitée dans le temps. Les contrats d’interim sont en effet moins contraignants que les CDD ou CDI. De plus, les agences prennent en charge les formalités administratives liées à l’embauche. 

Toutefois, cette solution est coûteuse : aux salaires s’ajoutent des primes de précarité, ainsi que les honoraires de l’agence d’intérim. 

A ne réserver donc qu’en cas de besoins de renforts de main d’oeuvre, ou de pic d’activité. 

Les cabinets de recrutement

Sélectifs, les cabinets de recrutement ont dans leurs viviers de candidats des profils pointus. Leur aide est donc adaptée si le poste ouvert demande une expertise particulière du BTP, et que les recherches par soi-même ont été infructueuses.

Les cabinets de recrutement misent également sur leur accompagnement personnalisé, que ce soit dans la recherche de candidat ou pour remplir les formalités administratives liées à l’embauche.

Mais tout cela a un prix : les tarifs qu’ils pratiquent sont souvent dissuasifs pour les TPE ou les petites PME.

Les sites de recrutement et les plateformes d’intermédiation spécialisés dans le secteur du BTP

Pour permettre de concilier pertinence des profils et maîtrise du budget de recrutement, c’est l’outil idéal.

Leur connaissance fine des métiers du secteur du BTP répond aux besoins de qualité des profils qu’ont les entreprises. 

Leur vivier important de candidats aux qualifications adéquates permet de répondre rapidement aux besoins en recrutement des entreprises de la construction. 

Les dirigeants peuvent également compter sur un accompagnement en ligne personnalisé. 

Enfin, les TPE et les PME peuvent en assumer le coût : leurs services sont accessibles financièrement.

Conclusion

Dans un marché pénurique, l’important est de garder à l’esprit que les candidats ont généralement le choix entre plusieurs entreprises. Pour maximiser ses chances de recruter le bon ouvrier, il faut donc savoir exactement ce que l’on cherche, lui proposer mieux qu’ailleurs, le chercher au bon endroit et savoir s’entourer.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Auteur

Ces articles peuvent également vous intéresser

Test de personnalité, un outil précieux de recrutement

A l’occasion de votre recherche d’emploi, il est tout à fait possible que des recruteurs vous demandent de vous soumettre à des tests de personnalité, pour cerner vos principaux traits de caractère et déterminer si votre profil convient. Ces évaluations comportent bien des avantages.

Lire plus »