Untitled design (58)-min

Marché du travail dans le BTP : l’état des lieux

Florissant depuis quelques années, le marché du travail dans le BTP devrait rester porté par une conjoncture favorable. 

En effet, les carnets de commande des entreprises du BTP ne désemplissent pas et les grands chantiers, tels que le Grand Paris, les Jeux Olympiques ou encore les LGV, devraient continuer à alimenter une dynamique positive. Etat des lieux de ce marché en croissance. 

 

Le BTP : les chiffres clés

– 392 000 entreprises

– 1,5 millions d’actifs

– 150 milliards d’euros de chiffres d’affaire cumulés

– 100 000 postes vacants dans la décennie à venir

– 264 000 recrutements en 2017

– 16,6 % des salariés concentrés en l’Ile-de-France

– une timide féminisation : 12% des salariés du BTP sont des femmes

– un secteur plutôt jeune : les 25 / 34 ans représentent 28% des salariés du BTP

– des besoins en main d’oeuvre toujours plus difficiles à combler : 40% des entreprises du BTP déclarent éprouver des difficultés à trouver des candidats.

 

Le BTP : créateur d’emploi le plus dynamique de France en 2019

Déjà en hausse en 2018, les recrutements de salariés ont encore progressé en 2019 dans le BTP. 

Selon l’INSEE, le secteur de la construction a créé, au deuxième trimestre 2019, près de 40.000 postes supplémentaires par rapport à 2018. 

Et la tendance reste à la hausse : au 3ème trimestre 2019, le volume d’offres diffusées dans les métiers du BTP et de la construction a explosé : + 34% par rapport au 2ème trimestre.

Une croissance qui place le secteur à la première place des domaines d’activité les plus dynamiques en France.

 

L’Ile-de-France : en 2019, la région la plus dynamique en matière de recrutements dans le BTP

En 2019, l’Ile-de-France regagne la tête du classement des régions les plus dynamiques en matière de recrutements dans le BTP : les offres d’emplois franciliennes ont ainsi grimpé de 39% par rapport à 2018.

La Métropole du Grand Paris a, quant à elle, affiché une croissance de 38% du nombre de ses recrutements, représentant 33% du total des offres publiées au niveau national.

 

Les 20 métiers du BTP les plus demandés 2019

Selon l’enquête BMO (Besoins en Main-d’Œuvre) de Pôle Emploi, les 20 métiers cumulant le plus de projets de recrutements sont les suivants : 

1. Ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment

2. Maçons

3. Ouvriers non qualifiés du second œuvre du bâtiment

4. Plombiers, chauffagistes

5. Electriciens du bâtiment

6. Menuisiers et ouvriers de l’agencement et de l’isolation

7. Ouvriers qualifiés des travaux publics, du béton et de l’extraction

8. Couvreurs

9. Ouvriers qualifiés de la peinture et de la finition du bâtiment

10. Chefs de chantier, conducteurs de travaux (non cadres)

11. Ouvriers non qualifiés des travaux publics, du béton et de l’extraction

12. Conducteurs d’engins du BTP

13. Techniciens et agents de maîtrise de la maintenance et de l’environnement

14. Ingénieurs du BTP, chefs de chantier et conducteurs de travaux (cadres)

15. Secrétaires bureautiques et assimilés

16. Charpentiers (bois)

17. Techniciens et chargés d’études du BTP

18. Ouvriers qualifiés de l’électricité et de l’électronique

19. Conducteurs routiers

20. Attachés commerciaux

On remarque ainsi que, si la pénurie de main d’oeuvre affecte en majorité les fonctions d’ouvriers, de nombreux postes sont à pourvoir dans les métiers d’encadrement (Ingénieurs du BTP, chefs de chantier et conducteurs de travaux) et dans les fonctions support (secrétaires bureautiques et assimilés).

 

Emploi dans le BTP : vers plus de contrats stables

Le secteur du BTP continue d’être un pourvoyeur d’emplois stables. En effet, 75% des embauches du secteur se réalisent en CDI, contre 15% proposées via des agences de travail temporaire. 

De plus, la part des emplois proposés en CDI croît plus rapidement que celle des emplois en intérim : au troisième trimestre 2019, les premiers ont ainsi progressé de 22% contre 17% de croissance pour les seconds.

Enfin, le CDD n’a pas la côte en matière de recrutement dans le secteur du BTP : il perd même du terrain (-1%).

 

Emploi dans le BTP : les grandes tendances en 2020

Alors que tous les indicateurs semblent au vert pour l’années 2019, quelles sont les prévisions pour 2020 ?

Embauches, salaires et compétences

Le « Guide des salaires », rapport publié chaque année par le cabinet de recrutement spécialisé Robert Half, a identifié, pour 2020, trois tendances pour le marché de l’emploi dans son ensemble : 

– une dynamique toujours croissante des embauches

– une revalorisation continue mais raisonnable des salaires, surtout à l’embauche. En effet, ce critère reste un élément décisif dans le choix des candidats (devant le cadre de travail)

– un assouplissement des exigences des entreprises quant au niveau d’expérience des talents recrutés

Dans les métiers de la construction, on devrait connaître des tendances similaires à l’exception de l’atténuation des attentes des recruteurs concernant l’expérience professionnelles des candidats. 

En effet, si les entreprises du BTP se disent disposées à revaloriser leur grilles de salaire, elles ne seraient pas pour autant prête à revoir à la baisse les compétences qu’elles estiment indispensables pour accéder à leurs offres d’emploi. 

Au contraire, les PME, comme les grandes entreprises du BTP, auraient même tendance à être plus sélectives sur le niveau de diplôme, préférant les profils BAC+5 aux profils BAC+2 témoignant d’une bonne expérience professionnelle, notamment pour les métiers liés à la conduite de travaux ou à l’expertise travaux.

En conséquence, les entreprises du BTP auraient de plus en plus recours à la “chasse” pour recruter les meilleurs profils. Outre les méthodes traditionnelles de la cooptation et du bouche à oreille, les profils sociaux (comme LinkedIn) sont désormais investis par les recruteurs pour identifier des candidats potentiels, déjà en poste chez un concurrent. 

Côté salariés : des attentes nouvelles en 2020

2020 devrait par ailleurs confirmer des tendances de recherche d’emploi et de candidature déjà bien installées en 2019 : 

– le marché de l’emploi est clairement favorable aux candidats, qui, s’ils sont à l’écoute du marché, peuvent mener 3 ou 4 processus de recrutement en parallèle, et donc opter in fine pour l’entreprise de leur choix. 

– les critères de sélection sont en pleine évolution : si le salaire reste une donnée importante, les entreprises les plus généreuses ne sont plus systématiquement choisies. Les candidats sont désormais sensibles aux facilités de mise en place de télétravail, de temps partiels, et à l’implantation géographique de l’entreprise.

 

Conclusion

Un secteur dynamique, créateur d’emploi stables et durables à tous les niveaux de diplômes, demandeur de personnels qualifiés et compétents, présentant des grilles de salaires à la hausse, porté par une conjoncture positive mais confronté à une pénurie de candidats : voici, dans les grandes lignes, le portrait du marché du travail du BTP.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Auteur

Ces articles peuvent également vous intéresser

Test de personnalité, un outil précieux de recrutement

A l’occasion de votre recherche d’emploi, il est tout à fait possible que des recruteurs vous demandent de vous soumettre à des tests de personnalité, pour cerner vos principaux traits de caractère et déterminer si votre profil convient. Ces évaluations comportent bien des avantages.

Lire plus »