Untitled design (42)

Apprenti BTP : Bonne idée pour les entreprises ?

En 2018, la loi “Pour la liberté de choisir son avenir professionnel” élargissait les publics susceptibles d’avoir recours à l’apprentissage et prévoyait plus de flexibilité pour les employeurs.

Une bonne nouvelle dans le paysage de cette formation réalisée en alternance, depuis longtemps utilisée dans le secteur du BTP. 

Mais employer un apprenti est-elle vraiment une bonne idée ? Le point sur ce dispositif, ses avantages et ses inconvénients. 

 

Apprentissage dans le BTP : qu’est-ce que c’est ?

L’apprentissage est un mode de formation hybride et en alternance, à la fois théorique et pratique. Tandis que le Centre de Formation des Apprentis (CFA) dispense les enseignements conceptuels, l’employeur privé ou public accueillant l’apprenti le formera concrètement sur un métier.

 

Apprentis dans le BTP : qui sont-ils ? 

L’apprentissage est réservé aux jeunes travailleurs et s’inscrit dans le cadre d’une formation initiale : sont donc concernés les jeunes de 16 ans à 25 ans, à l’exception des personnes handicapées, qui ne sont soumises à aucune limite d’âge.

 

Quelles sont les entreprises du BTP qui recrutent en apprentissage ? 

Loin du cliché le voulant réservé à la très petite entreprise, l’apprentissage est désormais répandu dans toutes les structures, et particulièrement dans les sociétés de plus de 50 salariés. Aussi, quelle que soit leur taille, toutes les entreprises du BTP peuvent donc avoir recours à l’apprentissage, sur une palette de métier extrêmement variée.

 

Embaucher un apprenti dans le secteur du BTP : les modalités pratiques 

Outre que l’apprenti doive s’inscrire dans un centre de formation et que l’entreprise doive lui assigner un maître d’apprentissage, voici les règles à connaître lorsque l’on souhaite embaucher un apprenti dans le secteur du BTP.

 

Les différents types de contrats possibles 

Le contrat conclu avec l’apprenti prend la forme : 

– d’un contrat à durée déterminée (CDD), correspondant à la durée du cursus scolaire poursuivi par le jeune : cette durée est généralement de deux ans dans le BTP

– d’un contrat à durée indéterminée : dans ce cas, la durée d’apprentissage concordera avec la période d’enseignement. Passé ce délai, le régime habituel du droit du travail du secteur s’appliquera au CDI.

 

La période d’essai 

Le contrat d’apprentissage prévoit une période de 2 mois, comparable à une période d’essai. 

Durant ce laps de temps, il est possible de rompre légalement le contrat d’apprentissage. 

Par ailleurs, il faut savoir que si l’apprenti a, par le passé, conclu un contrat d’apprentissage qui s’est soldé par une rupture, le nouvel employeur a légalement le droit d’instaurer une période d’essai. 

 

Les modalités de rupture du contrat d’apprentissage dans le BTP 

La rupture d’un contrat d’apprentissage en CDD doit faire l’objet de l’accord des deux parties. Il faut noter que cette rupture ne donnera pas lieu au règlement d’indemnités de précarité. 

En CDI, le contrat d’apprentissage peut également être rompu, selon les modalités valant pour un CDI classique.

Enfin, le contrat peut être rompu à l’initiative de l’apprenti, avant son terme, lorsque ce dernier a obtenu son diplôme. L’apprenti sera tout de même tenu de prévenir son employeur 2 mois avant la rupture souhaitée du contrat.

 

Apprentissage dans le BTP : combien ça coûte ?

L’apprentissage est reconnu pour ses bas salaires. Mais en réalité, selon l’accord du 08/02/2005 étendu par arrêté du 10/08/2005, combien coûte un apprenti dans le bâtiment et les travaux publics ? 

 

Si l’apprenti à moins de 18 ans : 

– 40% du SMIC la 1ère année 

– 50% du SMIC la seconde année

 

Si l’apprenti à entre 18 et 21 ans :

– 50% du SMIC la 1ère année 

– 60% du SMIC la seconde année

 

Si l’apprenti à plus de 21 ans :

– 55% du SMIC la 1ère année 

– 65% du SMIC la seconde année

 

Bon à savoir :

En 2018, le SMIC horaire s’élevait à 9,88 euros, soit un SMIC mensuel à 1 498,47 euros pour 35h de travail hebdomadaire.

 

Former un apprenti dans le BTP : quels avantages ?

Former un apprenti dans son entreprise du BTP comporte plusieurs avantages, et pas seulement financiers.

 

Les avantages financiers de l’apprentissage dans le BTP

Comme nous l’avons décrit plus haut, l’embauche d’un apprenti se fait généralement sur la base d’un salaire réduit, d’autant que l’employeur bénéficie d’exonérations de cotisations sociales : un véritable coup de pousse pour la compétitivité des entreprises françaises. 

 

De plus, certaines aides financières sont proposées aux employeurs pour faciliter l’accès à l’apprentissage :

– la prime à l’apprentissage, d’autant plus importante que la taille de l’entreprise est modeste (voir le détail : https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/jcms/recleader_6603/prime-a-l-apprentissage-de-1000-euros-pour-les-entreprises-de-moins-de-11-salaries)

– l’aide « contrat de génération » s’élevant à 4 000 € par an pendant 3 ans. Voir les conditions d’obtention ici : https://travail-emploi.gouv.fr/archives/archives-courantes/actualites-du-contrat-de-generations/article/le-contrat-de-generation

– les crédits d’impôts d’au moins 1600 € la première année. Voir les modalité ici : https://www.impots.gouv.fr/portail/professionnel/questions/puis-je-pretendre-au-credit-dimpot-en-faveur-de-lapprentissage

 

Les avantages RH et sociaux de l’apprentissage dans le BTP

 

Avoir recours à l’apprentissage c’est aussi :

– valoriser le savoir-faire « maison » de l’entreprise : à son arrivée, l’apprenti n’a que très peu de connaissances pratiques du métier. Il sera donc d’autant plus réceptif aux méthodes et habitudes spécifiques de la société qu’il est dénué d’autres expériences. 

– reconnaître le savoir-faire des collaborateurs : l’apprentissage repose sur la transmission de savoirs entre un apprenti et son maître d’apprentissage. Un rôle très valorisant pour les salariés.  

– devancer les changements des métiers et des compétences de son secteur 

– anticiper les départs à la retraite

– privilégier un mode de formation performant en termes d’insertion professionnelle durable.

 

Apprentissage dans le BTP : quels inconvénients

Si les avantages à recruter un apprenti sont nombreux, quelques inconvénients sont à prendre en compte avant de se lancer dans l’aventure.

 

Une rentabilité à bien évaluer

Si les conditions financières de l’embauche d’un apprenti sont avantageuses, son coût relatif doit néanmoins être pris en compte car : 

– l’apprenti sera moins productif qu’un salarié classique puisqu’encore en formation,

– il grèvera la productivité de son maître d’apprentissage, qui devra lui consacrer du temps,

– le temps dédié à sa formation théorique est intégré à son temps de travail, même si l’apprenti est en dehors des murs de l’entreprise (au CFA)

 

Un risque plus important à l’embauche

Un apprenti n’a par définition aucune expérience : il est donc plus difficile de savoir si l’on mise sur le bon cheval lorsque l’on recrute dans ce cadre, d’autant que les conditions pour interrompre le contrat sont assez restrictives. 

Un enseignement pratique prenant pour le maître d’apprentissage

L’apprentissage réclame du temps durant lequel un tuteur consciencieux, qui dépensera beaucoup d’énergie à former son apprenti, sera indisponible. Un élément que l’entreprise devra intégrer à son organisation interne.

 

Conclusion

Si l’apprentissage est une voie royale pour former un jeune à son image et pour un métier répondant à un besoin réel de l’entreprise, et ce dans des conditions financières avantageuses, il est aussi chronophage. Aussi faut-il peser le pour et le contre avant de foncer tête baissée.



Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Auteur

Ces articles peuvent également vous intéresser

Test de personnalité, un outil précieux de recrutement

A l’occasion de votre recherche d’emploi, il est tout à fait possible que des recruteurs vous demandent de vous soumettre à des tests de personnalité, pour cerner vos principaux traits de caractère et déterminer si votre profil convient. Ces évaluations comportent bien des avantages.

Lire plus »