banniere_chronique_audric_wp

Réflexion recrutement en cours #7

Réflexion recrutement en cours, ou la nécessité d'une chronique...

Je m’appelle Audric Lucini et cela fait maintenant 2 ans que je suis passé du triathlon de haut niveau, au recrutement, un monde assez fascinant, parce que « tout le monde cherche, mais personne ne trouve ». 

Si je trouve que la fonction RH reste assez conservatrice, j’y vois malgré tout une véritable envie de renouvellement et j’ai donc décidé d’interroger des acteurs de l’écosystème du recrutement pour engager une réflexion sur l’amélioration des pratiques de recrutement.

L’interviewé du jour se nomme Olivier Doré ! Il est responsable recrutement chez REGITRA international.

Olivier, pouvez-vous nous parler de vous et de votre parcours ?

Après 7 ans en agence d’intérim (Adecco et Crit), je suis désormais responsable du pôle recrutement chez REGITRA, société de recrutement spécialisée dans le détachement de personnel technique à l’export. 

Je recrute des experts dans le domaine de l’industrie, du BTP et de l’Oil & Gas (par exemple dans chacun des domaines cités : un Superviseur Electromécaniciens dans le domaine de la turbine hydraulique, ou encore un Conducteur de travaux Cana Grand Diamètre, ou encore un préparateur arrêt tuyauterie pour travailler sur une plateforme offshore.)

Lors de mes études, j’étais attiré par les cours RH plutôt que ceux de Compta, j’ai donc fait des stages en ce sens lorsque j’étais à l’ESC Pau.

J’aime beaucoup discuter avec les candidats pour comprendre leur parcours professionnel, leur motivation, leurs choix. Chaque parcours est unique !

Enfin, être la personne qui met en relation le bon candidat au bon poste dans la bonne entreprise est très gratifiant et valorisant.

 

Quelle est votre vision et votre ressenti sur l'évolution du recrutement ?

En tant que recruteur, je me suis toujours intéressé aux métiers que je recherchais, afin de parler « technique » sans être un expert. Le métier de recruteur demande d’être curieux. Je trouve que de plus en plus, du moins en cabinet, les recruteurs ont cette démarche, celle de connaitre les métiers via des visites de postes, via une recherche sur les métiers à recruter.

Pour moi, la plus grande évolution, c’est la constitution d’un réseau ! 

Auparavant, on appelait un candidat, puis on passait à un autre… il y avait peu de suivi ; et les candidats étaient « volatiles ». Maintenant, on les fidélise davantage. Et c’est un enjeu important pour les sociétés de recrutement.

Que doit faire un bon recruteur ?

Tout d’abord, le recruteur doit donner avant de recevoir, c’est-à-dire présenter le poste, les missions et parler rémunération afin de savoir si le candidat est intéressé. Et ensuite parler avec le candidat ; si on l’a en entretien, c’est qu’il nous intéresse…

Ensuite, faire comprendre au candidat qu’on est en relation gagnant-gagnant, et qu’il ne faut pas se survendre pour avoir le poste ! De même, expliquer qu’il peut ne pas correspondre au poste, et que ce n’est pas un échec de rater une opportunité (ou plusieurs).

Enfin, suivre le candidat est important, car nous avons parfois une mauvaise image !

Du coup, qu'est-ce qu'un bon recruteur ne doit pas faire ?

Eviter les questions type : « vos qualités et vos défauts »,

Avoir des préjugés sur les missions d’intérim/CDD « que des missions, il/elle n’est pas stable ! ».

«Ne pas envoyer un CV en photo sur sa table de salle à manger » 

Pouvez-vous donner quelques conseils aux candidats en recherche d'emploi ?

1/ Evitez les CV qui se veulent « original » (excepté lorsqu’on fait un métier créatif) ; faire un CV sobre, clair et lisible (sans tableau et pictogrammes) avec un détail des missions effectuées, préciser ses zones de mobilité ; Ne pas envoyer un CV en photo sur la table de sa salle à manger. Privilégier un format word/PDF. La photo n’est pas non plus nécessaire sinon bien la choisir !

2/ Ne pas hésiter à demander à être rappelé si vous n’êtes pas dans un bon environnement pour répondre aux questions.

3/ Ne pas postuler aux annonces ne vous concernant pas, ni renvoyer votre CV 15 fois à des agences qui vous connaissent déjà.

Merci beaucoup Olivier d’avoir répondu à mes questions.

On se retrouve la semaine prochaine pour une autre interview !

 

Suivre Audric Lucini sur les réseaux :

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Auteur

Ces articles peuvent également vous intéresser

Test de personnalité, un outil précieux de recrutement

A l’occasion de votre recherche d’emploi, il est tout à fait possible que des recruteurs vous demandent de vous soumettre à des tests de personnalité, pour cerner vos principaux traits de caractère et déterminer si votre profil convient. Ces évaluations comportent bien des avantages.

Lire plus »